La blogueuse beauté du mois #septembre

Blogueuse Beauté

La rentrée est synonyme de reprise des études pour de nombreux étudiants. Et pourtant, de nouveaux chemins se dessinent parfois et vous dirigent vers de nouveaux horizons. Lucie est l’incarnation d’une femme qui se sentait un peu perdue, mais qui finalement a trouvé sa voie. Écrire (et être lue) a toujours été une vocation, et la mise en ligne de Beauty & Gibberish en 2011 lui permettra de se consacrer à ses passions : l’écriture et le monde de la beauté… Et au fil des articles, c’est finalement nous qu’elle passionne. Des articles enivrants, à l’image de cette interview tout aussi captivante.

Lucie, quelle est votre histoire ?

Mon histoire me semble plutôt banale même si j’ai parfois l’impression d’avoir vécu plusieurs vies quand je regarde dans le rétroviseur. Je suis originaire de Bourges, dans le centre de la France. Une fois mon bac scientifique en poche, j’ai intégré la fac de Droit sans trop me projeter. Je n’avais pour ainsi dire aucun plan de carrière ni de vocation particulière. Je ne voulais surtout pas quitter Bourges mais je souhaitais toutefois continuer mes études. J’avais alors le choix entre la fac des Sciences et la fac de Droit. Vu mon niveau en maths (malgré mon bac S), le Droit m’a paru plus indiqué. Une fois ma Licence en poche, j’ai passé mon Master 1 et mon Master 2 à Orléans avant d’obtenir le précieux sésame pour intégrer l’École des Avocats.

Pourquoi avoir créé le blog après avoir claqué la porte de l’école d’avocats ?

En réalité, j’ai commencé à bloguer pendant que j’étais à l’École des Avocats. J’avais besoin de penser à autre chose qu’au Droit, mes études commençant sérieusement à me peser. J’ai toujours adoré écrire et j’aimais déjà beaucoup le maquillage et les cosmétiques, influencée par ma grande sœur et ses placards de salle de bain toujours pleins à craquer. Épuisée par la pression que je m’imposais pour obtenir mon CAPA, j’ai fini par prendre la décision de mettre mes études sur pause. J’ai commencé à chercher du travail et, en parallèle, j’ai créé un nouveau blog — le Beauty & Gibberish d’aujourd’hui. Au final, je n’ai jamais repris mes études et le blog est devenu mon activité professionnelle en l’espace de quelques mois seulement.

Blogueuse, c’est aujourd’hui votre métier à temps plein ?

Oui et non. Il me plaît à dire que bloguer n’est pas mon « métier » mais davantage une passion qui s’est transformée en activité professionnelle. Je n’ai jamais cherché à vivre de mon blog. D’ailleurs, lorsque je l’ai créé en 2011, le monde de l’influence n’en était qu’à ses balbutiements et la question de l’argent ne se posait pas vraiment. Je me suis déclarée auto-entrepreneur pour des raisons légales mais je n’avais rien planifié. Aujourd’hui, je ne pourrais pas vivre uniquement grâce à mon blog mais j’y consacre tout de mêm

e tout mon temps libre de maman au foyer.

Comment l’écriture et les cosmétiques sont devenus vos passions ?

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit. Dans mon journal, à mes copines, à mes amoureux aussi. Je suis également une amoureuse des livres et l’art de manier la plume me fascine. Journaliste dans la presse écrite est à peu près le seul métier que j’aurais aimé exercer. Malheureusement, les écoles de journalisme étaient bien trop loin du cocon familial. Créer mon blog a été une vraie révélation. Écrire (et être lue) est devenu addictif. Quant à ma passion pour les cosmétiques, elle est née de pas grand-chose. J’ai toujours été coquette, inspirée par ma mère et ma grande sœur. J’ai commencé, comme tout le monde je suppose, par me maquiller avec des produits de grande distribution. Puis j’ai découvert le makeup de parfumerie grâce à ma sœur et ça a été le début de la fin pour mon compte en banque.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées en créant Beauty & Gibberish ?

Honnêtement, rien ne me vient à l’esprit. Tout était tellement plus facile en 2011 ! Je n’avais aucun objectif en particulier si ce n’est de partager ma passion. J’ai créé mon blog, j’ai commencé à publier — une fois par jour — et les premiers commentaires sont arrivés. Le plus compliqué a sans doute été de se démarquer des blogs beauté qui existaient déjà. Mais à partir du moment où l’on met beaucoup de soi dans son contenu, où l’on « écrit comme on est », son blog ne ressemble de facto a aucun autre.

Blogueuse Beauté

Qu’avez-vous fait d’inoubliable grâce au blog ?

Chaque événement auquel j’ai participé depuis la création de mon blog reste inoubliable. Le fait d’habiter loin de Paris vous remet les pieds sur Terre et vous fait réaliser que vous vivez des choses hors du commun et que vous êtes parfois privilégiée. J’ai eu la chance de dîner dans un restaurant étoilé avec une partie de l’équipe Dior et j’avais l’impression de vivre un rêve éveillé. J’ai aussi pu rencontrer des personnes incroyables comme Dany Sanz (la fondatrice de la marque Make Up For Ever) et Suzi Weiss-Fischmann (co-fondatrice de la marque OPI). Et puis j’ai vécu des émotions de dingue lorsque mon blog a été nommé parmi les 5 meilleurs blogs beauté lors de la cérémonie des Golden Blog Awards qui a eu lieu à la Mairie de Paris en 2012.

Comment êtes-vous passé de photos « médiocres » à d’aussi belles réalisations ?

En pratiquant. Je n’y connais absolument rien en photo et j’ai tout appris sur le tas. Je me perfectionne encore aujourd’hui et je suis loin de tout savoir ! Avoir un bon appareil photo mais « shooter » en mode automatique ne m’intéresse pas. J’ai acheté des livres sur la photo, consulté des forums spécialisés en la matière et fait mes petits bidouillages dans mon coin pour me faire la main (et l’œil surtout !).

Vous êtes aussi mariée et maman d’une petite fille ?

Oui, je suis mariée à « Monsieur BG » depuis 6 ans aujourd’hui et nous fêtons cette année nos 16 ans de couple. Nous avons agrandi la famille en 2015 avec l’arrivée de notre petite fille qui nous comble de bonheur.

Votre fille de 4 ans ressemble-t-elle déjà à sa maman ?

Elle s’intéresse beaucoup à ce que je fais et a tendance à reproduire mes « petites manies » avec son maquillage et son appareil photo factices. Elle sait que maman travaille sur son ordinateur et prend des photos. Elle sait aussi que je me maquille « pour le travail » et a compris pourquoi il m’arrivait de « me gribouiller » le bras avec plein de rouges à lèvres pour les prendre en photo. Pour autant, j’essaie de lui montrer que le maquillage n’est pas une obligation pour être jolie, que maman sort sans se maquiller et qu’elle s’en fiche totalement.

Pourquoi le magnifique chat de la famille s’appelle Dexter ?

Dexter est un chat que nous avons trouvé dans la rue alors qu’il était à peine sevré. Monsieur BG et moi ne savions pas que nous allions le garder avant de l’emmener à sa première visite chez le vétérinaire. Au moment de remplir son carnet de santé, le vétérinaire nous a pris de court en nous demandant son prénom. Comme nous regardions la série Dexter (que nous adorions) à cette période-ci et que nous n’étions absolument pas inspirés, c’est le premier prénom qui est sorti. Et nous l’avons gardé (le prénom… et le chat du coup !).

Qu’est-ce qui vous inspire pour votre rubrique « Beauté » ?

Mon état d’esprit du moment. J’essaye de ne pas trop suivre les tendances, quitte à être un peu « à part » question contenu. Je m’inspire de ce que j’aime à un instant T. De toute façon, je n’arrive pas à écrire si je me force à faire quelque-chose qui ne me ressemble pas.

Un article vous a-t-il rendu fière ?

Il est rare que je sois 100% satisfaite de mon travail (je suis perfectionniste et croyez-moi, je me fatigue toute seule !) mais j’avoue être assez fière de ma (récente) série de billets « 1 palette / 4 looks » qui consiste à proposer à mes lectrices 4 maquillages réalisés avec une seule et même palette. Chaque article représente à peu près 30 heures de travail mais ça en vaut la peine.

Comment étaient vos vacances ?

Très bonnes mais toujours trop courtes. J’ai la sensation que plus je vieillis, plus les jours défilent à vitesse grand V.

Une astuce beauté pour la rentrée ?

Je n’ai pas d’astuce en particulier mais pour l’avoir expérimenté moi-même, le petit rendez-vous imprévu chez le coiffeur pour couper un peu de ses longueurs fait vraiment du bien au moral. Rien de tel pour repartir du bon pied !

Quelle est votre marque de cosmétique préférée ?

Difficile de trancher ! J’ai des goûts très éclectiques et nous avons la chance aujourd’hui de trouver de très bons produits à tous les prix, que ce soit en parfumerie ou en grande distribution. Néanmoins, s’il y a bien une maison qui me fait rêver depuis des années, c’est Dior. Il est rare que je ne tombe pas amoureuse de l’une de leurs collections saisonnières en matière de make-up. Je collectionne d’ailleurs leurs palettes 5 Couleurs dont les éditions limitées sont toujours d’un raffinement extrême.

Blogueuse Beauté

Et votre parfum préféré ?

Impossible de choisir là encore ! Je dirais que j’en ai trois. Le premier, celui qui me transporte à chaque fois, c’est l’eau de toilette Hypnôse de Lancôme. J’ai porté cette fragrance orientale plusieurs années lorsque j’étais étudiante et j’en garde un fond de flacon, par nostalgie. Je voue également un amour tout particulier à l’eau de toilette Chance Eau Tendre de Chanel, un fleuri-fruité que mon mari m’a offert et que je trouve très poétique. Enfin, plus récemment, j’ai découvert Bella de Nina Ricci. Je raffole de ses notes acidulées et de son flacon que je trouve de toute beauté.

Clin d’œil Olfactive Memories : une nouveauté parfumée à adopter à la rentrée ?

Le nouveau parfum de chez Chloé, un jus intitulé sobrement L’Eau, et sa fragrance à la fois délicate et fleurie.

Découvrir le Blog de Lucie : https://beautyandgibberish.blogspot.com/

 

Laisser une réponse